Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 18:27

 

Comme quoi, tout le monde ne sombre pas dans le populisme bas de gamme bien de notre époque... Pour preuve, la fondation récemment d'une association de divers groupes de médias belges, visant à coordonner leurs efforts dans le but d'offrir un contenu rédactionnel de qualité. Cette association, ayant pour nom Online Publishers Association (OPA) Belgium, regroupe tout de même la bagatelle de 56 sites internet dédiés à l'information.

 

Ce n'est certes pas une encyclopédie car de l'information à la connaissance il y a une nette différence, mais elle n'en a pas la prétention pour autant et cela demeure un outil potentiellement très utile, l'information ayant en général pour but la prise de décision, quel qu'en soit le domaine. Ici, on a donc un rôle que s'attribue wikipédia. Une chose est claire, wikipédia n'est pas une encyclopédie. Tout au plus peut-elle être vue comme une base de données, c'est à dire une source d'information, à la fiabilité toutefois douteuse étant donné sa partialité, et le manque de professionnalisme de ses rédacteurs.

 

Autrement dit, voici ici une alternative à wikipédia en tant que source d'information, à ceci près que l'accent est justement mis sur la qualité. On notera cette phrase parlante de l'article de la RTBF: « Les éditeurs sont convaincus que le succès des sites qui proposent des contenus rédactionnels dépend du professionnalisme et de la qualité de leurs équipes éditoriales ». On ne peut être plus clair, et l'on rappellera que non seulement wikipédia n'a rien de professionnel (vu qu'au contraire on y nie la valeur des compétences rédactionnelles), mais qu'en plus l'on s'y targue de ne pas avoir de statut d'éditeur. Logique, quand on sait qu'un éditeur est responsable du contenu publié, et peut donc être poursuivi lorsque celui-ci est diffamatoire, insultant ou raciste, ce qui en pratique est très difficile pour ne pas dire impossible concernant wikipédia, justement à cause de ses montages juridiques et de son statut niant toute forme de responsabilité.

 

Bref, il n'y a pas que wikipédia sur le net, et pour chercher de l'information d'autres solutions bien meilleures existent pour qui se donne la peine de chercher un peu plus loin que le premier résultat d'une recherche google.

Partager cet article

Repost 0
Published by sonata - dans wikipédia
commenter cet article

commentaires

Michel Alençon 04/12/2010 09:40



De même que nul ne revient à la maternelle, de même ne plus être un pilier de wikipédia ne me gêne pas ; cela aura été une formidable école d'écriture sans hélas ce côté d'évocation lyrique qui
en est banni.


 


Par ailleurs, je me dois de rappeler que La Carte et le territoire, le dernier Goncourt, est bien plus truffé de textes extérieurs à wikipédia que ces quelques malheureuses lignes sur les
"mouches beauvaisiennes" ;-))) Alors ? Plutôt que d'estimer que tout le livre se retrouve implicitement sous la licence Creative Commons propre à wikipédia, ne pourrait-on pas supposer que la
contamination provienne plutôt des copyrights des autres sources pour lesquelles j'ai utilisé le mot
"truffé" qui n'est pas excessif ; plus je relis, plus j'en trouve de nouvelles ; la dernière en date, que je n'ai vu répertoriée nulle part, s'obtient en recopiant, sans oublier les guillemets,
ceci sur Google : treima "et les sanctions en cas de non-respect"







J'en profite pour signaler que j'ai été le premier, bien avant Gallaire, à publier un livre cop'collant une importante partie du futur Goncourt et, je pense que Flammarion a été bien
présomptueux de ne pas avoir sorti, par simple principe de précaution avant le Goncourt, une seconde édition où les sources de Houellebecq, et pas seulement les wikipédiennes, auraient été
clairement indiquées.





Michel Alençon 03/12/2010 18:26



D'un coté, vous décriez Wikipédia et de l'autre vous encensez des médias privés


(citation d'un commentaire un peu plus haut)


on peut à la fois ne rien regretter du wikipédia sur lequel j'ai été très actif et décrier le wikipédia tel qu'il est devenu... c'est pourquoi je me suis tourné vers un wiki thématique qui
comptera très bientôt cinq millions de pages consultées pour 10 000 articles différents


@Sonata : je pense que vous faites bien de donner un aspect plus généraliste à votre blog car cela doit rendre amer de se focaliser sur un wikipédia dont ceux qui sont encore là-bas, et pas
seulement Adrienne Alix, ont bien du mal à maîtriser l'évolution


@Alithia : (si elle/il passe par là) je ne vois pas ce que j'aurais fait de mal en indiquant, ne faisant qu'imiter Altshift, un site/miroir vers le Goncourt/CC ??? Comment aurais-je pu prévoir
que l'un allait être détruit par Gallaire et pas l'autre ?



sonata 03/12/2010 21:02



Je doute de la qualité d'un wiki quel qu'il soit, excepté s'il n'accepte comme rédacteurs que des gens qualifiés, ce qui pratiquement par définition l'excluerait des wiki.


Sinon oui, je varie, il y fort heureusement bien d'autres préoccupations que wikipédia dans la vie. en tout cas bien d'autres sujets qui m'intéressent et à vrai dire, un blog n'y suffirait pas,
mais je n'ai pas le temps de faire mieux ayant mes études et le reste à gérer.



alithia 03/12/2010 15:19



Curieuse objection que celle d'Ogulak, car les media d'Etat (non privés) ça n'existe qu'en Corée du Nord et en Chine, pas dans les démocraties pluralistes.


La pluralité des points de vue est essentiel dans une démocratie, elle est essentielle à la liberté.


Mais c'est intéressant cette initiative des media belges qui sont assurés d'une tellement meilleure qualité que wikipedia au point que ça ne se compare même pas : vous avez vu l'article Sarkozy
et ce que j'en dis ?  (par exemple là  espionnage et atteintes à la liberté
d'informer sur lesquels wikipedia jette un voile pudique   c'est tout de même asssez catastrophique l'info sur wikipedia ).


 


L'intérêt  de cette initiative vient du professionnalisme et du fait qu'il s'agit de regrouper des professionnels.



sonata 03/12/2010 20:52



A force de taper sur le privé, on en vient à tomber dans l'autre extrême, où l'on voit des méchants partout. L'une des bases du populisme tellement en vogue chez certains wikipédiens (mais ce ne
sont pas les seuls).


Et effectivement, on voit bien ce que leur soit-disant modèle de "liberté" donne: à savoir une tribune pour ceux qui, mieux organisés que les autres, parviennent à y faire primer leurs idées.
J'avais effectivement consulté votre article qui malheureusement n'est ni surprennant, ni exhaustif (loin s'en faut) concernant la main mise de certains lobbys sur wikipédia. A vrai dire, un
livre épais n'y suffirait pas, entre les excès des fondamentalistes chrétiens, des antisémites, des islamistes, des ufologues, des communistes,...


Face à ça, seule la rigueur d'une bonne formation et un esprit critique développé peuvent donner quelques résultats satisfaisants.



Ogulak 16/11/2010 11:50



J'espere que vous vous rendez de ce que vous dites !! D'un coté, vous décriez Wikipédia et de l'autre vous encensez des médias privés encadrés par une morale...


Soit vous vous etes faits vire de Wikipédia, soit vous travaillez vous mme pour un de ces groupuscules que vous énoncez !!



sonata 16/11/2010 14:49



Quoi que vous puissiez en penser, ces médias privés comme vous dites sont une bien meilleure source d'informations que ne l'est un site internet
collaboratif comme wikipédia, ne serait-ce que grâce au professionalisme des journalistes travaillant pour ce groupe, ce qui n'est évidemment pas le cas de la majorité des rédacteurs wikipédiens
pas fichus d'aligner trois mots cohérents, et ayant pourtant la prétention de rédiger une encyclopédie, qui n'a par ailleurs d'encyclopédique que ne nom. Nier ce fait, encore une fois, reviens à
tenir un discours populiste bien à la mode de ces temps-ci.


Alors bien sûr, on peut voir en ces médias d'odieux groupes privés capitalisant l'information, comme l'affirment pas mal de défenseurs de wikipédia et de partisans de projets soit-disant libres
(du moins sur le papier vu qu'en pratique ils s'étendent et monopolisent de manière encore plus flagrante que ne le font les groupes dont ils prétendent dénoncer les pratiques). Mais on peut
aussi parfaitement prendre la tangente et reconnaître la qualité professionnelle, tout en gardant à l'esprit qu'aucune source d'informations n'est à la fois parfaitement exhaustive et fiable.
D'ailleurs, à ma connaissance, aucune ne prétend l'être. Rien n'est tout blanc ou tout noir, par contre une vision aussi manichéenne est souvent présente dans l'esprit de wikipédiens lambdas.


Pour info, la plupart des groupes de presse mais également des maisons d'édition, dont celles rédigeant des encyclopédies sérieuses comme Britannica par exemple, sont des groupes privés
fréquemment côtés en bourse. Cela n'enlève rien à leur qualité.


Maintenant vous rajoutez encore une couche de cocasse en vous faisant une opinion aussi nette et tranchée à mon égard. Non, je ne me suis pas fait virer de wikipédia, j'y ai d'ailleurs toujours
un compte lequel n'a cependant pratiquement jamais servi, et je ne travaille pas non plus pour un groupe de presse, n'étant pour l'instant qu'étudiant dans le domaine médical. Il y a par contre
une troisième option: je suis un observateur prennant du recul et capable d'émettre une opinion en conséquence, en l'occurence capable de percevoir les multiples défauts de wikipédia d'une part
et les qualités professionnelles d'une potentielle alternative dans le domaine de l'information d'autre part.



Présentation

  • : Sonata
  • Sonata
  • : Tout simplement quelques pages pour présenter mes points de vues et opinions sur divers sujets, tant du domaine historique que politique à ma modeste échelle.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories