Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 15:08

 

Non, ce n'est pas le nouveau slogan choc de la N-VA, mais ça pourrait l'être, d'autant plus que ça n'a pas l'air de déranger une part de l'électorat flamand. J'avais déjà mentionné la participation de monsieur De Wever à l'émission phare de la VRT, « de allerslimste mens ter wereld », participation qui avait suscité, c'est le moins qu'on puisse dire, une série de réaction plus ou moins indignées dont celle du Washington Post.

 

Il faut dire que le pays traverse la plus grave crise politique de son histoire, et que quoi qu'il en dise monsieur De Wever en est le principal responsable. Bien entendu, l'intéressé s'en défend, prétendant que ce sont les francophones de Belgique qui refusent d'avancer. Mais pour lui, avancer correspond à accepter le programme de la N-VA, programme dont le premier article est la création d'une république de Flandre indépendante. Devant le refus bien légitime des francophones, De Wever joue les victimes et les incompris. Cela lui permet de gagner du temps. En effet, plus on traine, plus l'exaspération gagne la population et plus il semble que le pays devienne ingouvernable, ce que clame la N-VA depuis des années pour justifier son éclatement. En clair, en provoquant le blocage, ils se donnent eux-mêmes raison. Le fait qu'ils en soient responsables échappe pour l'instant à leurs électeurs, lesquels représentent tout de même 17% de la population belge (30% de la population flamande), et ce alors que même les patrons flamands, soutient traditionnels des nationalistes, leur demandent de conclure, pressés par la situation économique belge qui se dégrade en l'absence d'un gouvernement. Mais cela ne suffit pas à De Wever qui en demande toujours trop, soit-disant dans l'intérêt des Flamands alors qu'à l'heure actuelle, tout le monde souffre.

 

Et pendant ce temps-là, De Wever se pavane dans une émission populaire, sans doute pour démontrer sa grande intelligence en répondant à des questions de « cuculture » comme le notait justement le Post qui soulignait qu'il a  excellé « dans l'identification d'actrices exhibant accidentellement leur poitrine ». Sa participation remarquée lui a cependant permis d'asseoir confortablement sa position en Flandre. Comme quoi, une part de son électorat n'est pas très exigeante. Où est-ce tout simplement que ce nationalisme flamand insensé se développe plus particulièrement chez des personnes singulièrement démunies d'une vision à long terme? C'est possible. Car plus l'ami Bart en rajoute dans les propos chocs et les raccourcis erronés, plus il monte en popularité. Comme quoi, les deux sont peut-être liés...

 

En parlant de propos chocs et pour se défendre de sa participation en période de crise à ce jeu télévisé, De Wever se justifiait auprès du Post en disant je cite « qu'il n'avait rien de mieux à faire ». Et de dire plus tard que les enregistrements ont eu lieu le 30 décembre et le 3 janvier « en pleines vacances de Noël, à un moment où les autres responsables politiques étaient au ski ou mangeaient la dinde. Je n'ai manqué à personne, rue de la Loi ». Oups! Soit il ment pour essayer de tromper son monde, soit effectivement il n'avait rien de mieux à faire à ces dates-là et l'on peut donc se dire qu'il n'en a décidément rien à foutre de l'avenir du pays. Car si je ne connais pas l'emploi du temps des politiques le 30 décembre, je sais au moins une chose concernant le 3 janvier: c'est ce soir-là que Johan Vande Lanotte remettait sa fameuse note synthétisant 2 mois de travail, et qu'il a même eu du mal à la faire parvenir au président de la N-VA. Et pour cause puisse qu'à cette heure-là, celui-ci se trouvait sur les plateaux de la VRT. Et faut-il le rappeler, De Wever a rejeté ladite note dès le lendemain...

 

Bref, il s'agit là encore une fois d'une manipulation de la part d'un homme qui refuse depuis le début d'assumer ses responsabilités. A moins qu'il ne s'agisse d'un aveu dénotant d'une attitude je-m'en-foutiste. Merci Bart, mais nous n'en demandions pas tant: tout cela, nous le savions déjà!

Partager cet article

Repost 0
Published by sonata - dans Belgique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sonata
  • Sonata
  • : Tout simplement quelques pages pour présenter mes points de vues et opinions sur divers sujets, tant du domaine historique que politique à ma modeste échelle.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories