Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 23:24

 

Enfin l'on en parle, sans trop utiliser de mots masqués et de demie-mesures. Un nouveau rebondissement en Turquie, après la liste des récents évènements dont j'ai déjà parlés.

 

Il s'agit cette fois de la suspension de nombreux militaires, près de 200 parmi lesquels 3 généraux, qui ont été arrêtés pour la préparation supposée d'un coup d'état en 2003 visant à renverser le gouvernement. On pourrait bien entendu se dire que c'est une bonne chose, dans la mesure où un complot fomenté par l'armée fini quasi inexorablement par un gouvernement pour le moins conservateur, limitant les libertés en exerçant un pouvoir totalitaire, mais on parle ici de la Turquie, laquelle a ses particularités en la matière.

 

En effet, si les coups d'états ne sont pas rares dans ce pays (4 depuis 1950...), le peuple a rarement à s'en plaindre, que du contraire. Il s'agit la plupart du temps d'une réaction à une prise de pouvoir par des islamistes, lesquels sont alors renversés par l'armée, véritable gardienne de la laïcité. Par ailleurs, l'armée est en général largement soutenue par les milieux intellectuels du pays. Disons qu'il s'agit d'une sorte de contrepoids nécessaire à l'établissement d'un certain équilibre en Turquie. Malheureusement, les choses sont entrain de changer.

 

On s'en souvient, le gouvernement a récemment fait avancer des projets visant à réduire les pouvoirs de l'armée. Il s'agit ni plus ni moins de l'élimination « douce » d'une potentielle force d'opposition; or, connaissant le relatif extrémisme du parti au pouvoir, l'AKP, l'affaiblissement de ses opposants n'est certainement pas un motif de réjouissance.

 

Dans l'article, on dit que les militaires concernés projetaient de déstabiliser le pays par des attentats agrémentés de tensions avec la Grèce, lesquelles auraient justifié une prise de pouvoir. Qu'en est-il réellement? Mystère. Entre les suppositions et la propagande gouvernementale, où se trouve la vérité, je n'en sais rien. Ceci dit, en prenant cela avec du recul, on ne peut s'empêcher de penser qu'il s'agit d'une étape supplémentaire dans la prise de contrôle du pays par des islamistes, en écartant simplement les opposants, pour des motifs réels... ou non. Bizarrement, les journalistes commencent à s'en rendre compte... Personnellement, c'est pas nouveau. Quantité de faits tendent à démontrer cet état des choses depuis un certain temps.

 

Et c'est ce pays que certain, par pur utopie, quand ce n'est pas par opportunisme politique, veulent faire entrer dans l'Europe?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Sonata
  • Sonata
  • : Tout simplement quelques pages pour présenter mes points de vues et opinions sur divers sujets, tant du domaine historique que politique à ma modeste échelle.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories