Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 22:28

 

Dans la continuité de mon précédant article sur l'empire mongol, je vais aujourd'hui aborder les conséquences de l'empire sur l'Extrême-Orient. Je le dis tout de suite, je n'ai malheureusement que peu de connaissances sur l'histoire de l'Asie, aussi je dois me limiter sur ce sujet à ce qu'en disent Grousset et Jean-Paul Roux, ne pouvait pas moi-même compléter avec mes connaissances, celles-ci n'étant que trop partielles. Je ne vais donc qu'aborder certaines pistes concernant la Chine et le Japon. A noter que l'influence mongole a également été durable sur la péninsule coréenne, le Viet-Nam ou même l'Indonésie, celle-ci ayant échappé de peu à une invasion.

 

La Chine a été particulièrement touchée par les invasions en elles-mêmes, les diverses campagnes mongoles la concernant s'étant étalées sur un demi siècle. Sa population a été terriblement éprouvée, les Mongols ayant été directement responsables de la mort de plus de 30 millions d'âmes, sur une population estimée à au moins 120 millions d'habitants, ce qui est considérable. A noter par ailleurs que le pays, lors des invasions, était loin d'être unis, au moins 4 Empires se partageant le territoire. Et justement, l'une des conséquence majeure de la conquête de l'ensemble par les Mongols, est que pour la première fois la Chine se trouvait unie et indivisible, ne formant qu'une sous la dynastie des Yuan fondée par Kubilai qui a mené à bien cette union. A cette période, l'empire mongol était déjà divisé en 4, mais théoriquement les trois autres parties étaient vassales de Kubilai, lequel était le descendant légitime de Gengis Khan. Cependant, cette relation n'était que purement théorique. Néanmois, les dynasties suivantes, notamment Ming et Mandchoue, se sont basées sur ce principe pour revendiquer divers territoires, quand ils ne les ont pas purement et simplement annexé. A noter par ailleurs que ces dynasties ne furent pas les seules: si les Chinois revendiquent aujourd'hui la souveraineté sur le Thibet, c'est parce que sous la domination mongole celui-ci avait effectivement été soumis au pouvoir de Kubilai...

 

Un autre changement important et qui perdure encore aujourd'hui, est le déplacement du centre de gravité politique de la Chine depuis des régions méridionales et/ou centrales pour se fixer dans le nord, à Pékin, laquelle demeure encore à ce jour la capitale de l'empire du milieux.

 

Enfin, un dernier point mais non le moindre concerne l'évolution culturelle et religieuse du pays. Avec sa soumission à un peuple d'origine nomade, c'est une part de la culture de ce dernier que la Chine s'est appropriée, en partie l'art des tapis qui jusqu'alors était réservé aux peuples des steppes et au Moyen-Orient.

Au niveau religieux, on peut également noter que le christianisme et le bouddhisme, qui avaient atteint leur apogée en Chine grâce à la tolérance religieuse prodigieuse des Mongols, allaient pratiquement disparaître en même temps qu'eux, au profit du confucianisme. Après cela, la Chine allait se replier sur elle-même et jamais plus ces religions ne parvinrent à percer de nouveau.

 

L'autre grand pays asiatique dont je vais parler est bien entendu le Japon, durablement influencé lui aussi. Cependant, il est à noter qu'il ne fut jamais conquis par les Mongols, ceux-ci se contentant de tenter de l'envahir à deux reprises, sans succès, en 1274 et en 1281 (cette dernière tentative étant d'une échelle bien plus conséquente). Lors de la première tentative, les Mongols parvinrent à prendre pieds sur le territoire japonais et à repousser les défenseurs venus à leur rencontre, mais des difficultés d'approvisionnement ainsi qu'une tempête ravageant leur flotte d'invasion les contraignirent à battre en retraite. Plus tard, lors de leur second essaie, les envahisseurs n'atteignirent même pas les îles, leurs navires étant cette fois détruits par un typhon lors du voyage. Le nom « vent divin » fut donné à cette tempête.

 

Malgré cela, la société japonaise dans son ensemble fut ébranlée. Il faut bien se rendre compte que c'est la seule fois de l'ensemble de son histoire que le Japon fut envahi, même partiellement, par une force étrangère. Jusqu'alors, les divers chefs de guerre japonais ne se préoccupaient pas beaucoup du monde externe, leur statut de peuple insulaire les protégeant de ce même monde qu'ils méconnaissaient et craignaient tout à la fois. Cette belle illusion de sécurité vola en éclat, et ce d'autant plus que les tactiques guerrières traditionnelles des Samouraïs avaient montré leurs limites face aux envahisseurs mongols, victorieux sur le champ de bataille. L'influence grandissante des guerriers, qui seuls pouvaient à l'avenir protéger le territoire nationale, allait leur permettre de renverser le régime de Kamakura et d'avoir leur mot à dire dans la politique future du pays par rapport à l'empereur qui jusque là était le seul maître.

 

Deux autres faits sont à noter: d'une part le développement au sein du peuple japonais du sentiment d'être bénis des dieux, presque élu, et qui allait les mener à se croire supérieur aux autres (croyance largement entretenue jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale), et d'autre part la prise de conscience qu'il existait un monde extérieur avec lequel il fallait compter. A partir de là, une politique de reconnaissance de ce même monde allait être menée, ce qui allait au final conduire vers les diverses tentatives d'invasion de la Corée.

 

Un dernier point: le nom du typhon ayant sauvé le Japon de l'invasion de 1281 est « vent divin » en français. En japonais, il se traduit par kamikaze, et est passé aujourd'hui à la postérité pour désigner des guerriers fanatiques se précipitant vers une mort certaines en tentant au passage d'emporter autant d'ennemis que possible. Ce n'est pas un hasard: dans les deux cas, les kamikazes (qu'il s'agisse du vent ou des pilotes) servirent à défendre le sol sacré contre un péril mortel représentés par de méprisables étrangers. Du moins, si l'on en croit la propagande nippone.

 

Encore une fois, les conséquences évoquées dans cet articles sont très partielles, mais je ne peux malheureusement pas en dire beaucoup plus...

Partager cet article

Repost 0
Published by sonata - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sonata
  • Sonata
  • : Tout simplement quelques pages pour présenter mes points de vues et opinions sur divers sujets, tant du domaine historique que politique à ma modeste échelle.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories