Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 14:11

 

Vu sur le blog de David Monniaux, l'un des principaux administrateurs de la wikipédia francophone, un article intéressant sensé répondre aux critiques adressées à son bébé. Intéressant, car il généralise pas mal, pour au final ne pas en sortir grand chose hormis quelques attaques ad-hominem via une caricature des critiques en question. Voyons plutôt.

 

-« Ils [ les auteurs des critiques] sont anonymes, ce qui ne les empêche pas de s'attaquer violemment à des individus désignés nommément. »

J'ai envie de dire, les administrateurs et autre cibles des critiques sont la plupart du temps anonymes également. Un pseudo n'est pas une identité que je sache, et rares sont ceux parmi les admins qui font correspondre pseudo et nom réel. Et quand c'est le cas, rien n'en garantit la véracité. Quand bien même, une critique (concernant la forme par exemple) peut-être pertinente sans que l'on ait besoin d'en connaître l'auteur.

 

-« Ils prétendent à une certaine expertise, ne répugnent pas aux arguments d'autorité, mais n'identifient jamais les qualités qui leur permettraient ces prétentions. En revanche, ils remettent en cause le travail de chercheurs établis. ».

Parce que c'est différent avec les contributeurs de wikipédia? Ceux-là même qui prétendent, rappelons-le, rédiger une encyclopédie, sans aucune compétence bien réelle? Quant au « travail de chercheurs établis », il faut voir ce qu'on y inclut. S'il s'agit par exemple du travail d'historien négationniste notoire, comme on en trouve pas mal sur wikipédia, il est logique qu'une personne capable le remette en cause. S'il s'agit de refuser une source parce qu'elle n'est tout simplement pas acceptable, car partisane ou grotesque je ne vois pas en quoi ça pose problème. Le problème réel est de définir ce que l'on entend par ce « travail de chercheurs ». C'est une notion à géométrie variable, et les administrateurs sont les premiers à jouer là dessus pour faire passer en force telle ou telle idée.

 

- « Ils profèrent des accusations graves, relevant du droit pénal (chantage, diffamation, atteinte au droit d'auteur) ou extrêmement vastes (« ignore le droit », « ne respecte aucun des termes de la loi ») mais se défilent lorsque l'on demande des précisions. ».

Là effectivement, tout le monde n'est pas juriste, et c'est bien la raison pour laquelle je m'abstiens en général de commenter les licences et autres statuts que se donne le site, d'autres le faisant bien mieux que moi. Tout au plus me contenterai-je de souligner l'hypocrisie profonde de wikipédia (et surtout de certains de ses admins) qui prétend ne pas être éditeur, donc responsable, de son propre contenu, nonobstant le fait qu'en pratique et quoi qu'ils peuvent en dire, les administrateurs peuvent modifier le contenu à leur guise, et ne s'en privent d'ailleurs pas. Ce qui de facto peut les en rendre responsables.

 

-« Ils renversent la charge de la preuve : au lieu que ce soit à l'accusateur de fournir des preuves de ses dires, ce serait à ses interlocuteurs de prouver ses erreurs. ».

Non, ils constatent, nuance. Ils constatent à quel point wikipédia n'a que peu de fiabilité (pour ne pas dire aucune dans pas mal de domaines), et partant de là, ils s'interrogent sur les causes de cet état de fait. Et, douce surprise, ils remarquent alors que wikipédia malgré cela s'auto-proclame pompeusement encyclopédie. Il me semble que lorsque l'on se targue d'un titre, le minimum est de prouver que l'on mérite effectivement ce titre. Or, wikipédia n'est pas une encyclopédie. Elle prétend pourtant le contraire, c'est donc effectivement à elle de le prouver, pas à ses contradicteurs qui de toute manière arrivent facilement à démontrer le contraire simplement en prenant la peine de réfléchir deux secondes. L'accusateur comme le dit Monniaux, autrement dit le premier à prétendre quelque chose, c'est bien wikipédia que je sache. Pas l'inverse. C'est donc bien à elle de le prouver.

 

-« Ils accusent tout contradicteur d'une « attitude typique de gestionnaire de Wikipédia », comme si cela suffisant à décrédibiliser leur interlocuteur. ».

Effectivement, dit comme cela et sorti du contexte, c'est un argument ad-hominem qui ne se suffit pas à lui-même. Maintenant, joint à des exemples concrets du triomphe d'une bureaucratie lourde et illogique, ça prend tout son sens. Je ne dis pas que c'est typiquement wikipédien, dans la mesure ou wikipédia n'en a pas le monopole, néanmoins il faut reconnaître que c'est fréquent pour ne pas dire généralisé sur le site. Il suffit de voir le nombre hallucinant de pages de procédures et arbitrages en tout genre (et souvent en dépit du bon sens) pour s'en rendre compte. Il est facile, monsieur Monniaux, de sortir une critique de son contexte pour la dénaturer, mais permettez-moi de vous dire que c'est malhonnête intellectuellement.

 

-« Ils affectent de discuter d'un problème général, dans le meilleur intérêt de la société, mais lorsqu'on gratte un peu, on s'aperçoit que leur problème avec Wikipédia est une mésaventure individuelle, typiquement que leur prose en ait été exclue ou que Wikipédia ne reflète pas leurs choix idéologiques ou leurs marottes. »

Donc, selon lui, toute critique à l'encontre de son bébé est forcément due à un sentiment de frustration d'un ex contributeur refoulé, mais ne peut être issu d'une simple analyse logique et objective. Tien donc, ça me rappelle ceci. N'est-ce pas là l'exemple type d'un argument populiste, prétendant que la moindre critique remettant en cause un modèle tant adulé ne peut que découler d'une tentative de sabotage, pour une raison ou une autre, dudit modèle? En niant au passage le simple fait qu'une analyse peut à la fois mettre en évidence des failles dans ce même modèle sans être subjective pour autant? Ça y ressemble en tout cas!

 

-« Incapables d'aligner quelques phrases grammaticalement cohérentes, lisibles et logiquement liées, multipliant les fautes d'orthographe, ils finissent cependant par accuser leur interlocuteur d'être un « inculte ». ».

Ouais bof, argument ad-hominem quoi. Je pourrais répliquer dans le même genre en disant que pas mal de wikipédiens écrivent comme des tanches si l'on en juge par l'orthographe souvent déplorable des articles, et que ça ne les empêche pas de se prétendre encyclopédiste. Mais ce serait mesquin. Monniaux ajoute « Je ne suis personnellement pas un fanatique de l'orthographe, sachant que l'orthographe française est assez arbitraire et irrégulière. Qui plus est, il y a des gens cultivés qui, pour diverses raisons, ont une orthographe ou une grammaire déplorable. Cependant, il me semble qu'il y a une certaine corrélation entre d'une part la capacité à s'exprimer par écrit par des textes cohérents, construits et grammaticalement corrects, d'autre part le niveau de culture. ».

Ce à quoi je réponds que c'est vrai, mais écrire dans une syntaxe correcte n'empêche pas à certains de ses « collègues » de proférer pas mal d'âneries à longueur de journée.

 

Bref, quand il dit en conclusion que ces critiques sont décevantes, je ne peux m'empêcher de me dire que sa réponse auxdites critiques l'est tout autant. Mais guère surprenante en un sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by sonata - dans wikipédia
commenter cet article

commentaires

prof anonyme 15/01/2011 14:15



Que Monniaux soit courtois n'empêche pas sa mauvaise foi et son arrogance incroyable envers vous Sonata.


 


Vous lui faîtes remarquer que Wp n'est pas fiable, en prenant l'exemple du secteur de la biologie et il vous objecte en retour que vous n'êtes pas fiable car vous écrivez sous
pseudonyme et ne déclinez pas des titres universitaires et sites personnels appartenant à des universités. A votre argument il répond en mettant en cause votre
personne.


 


Il est hélas classique que cette manière de refuser le débat sur une idée en attaquant la personne et en cherchant à la discréditer est caractéristique de tous les idéologues aux meours brutales
et appartenant à une certaine mouvance.


 


Après avoir lu votre échange voilà ce que je voulais vous dire. J'ai trouvé le personnage bien déplaisant car il use d'arguments qui ne sont pas sincères dans le but de discréditer votre parole,
ce qui lui évite de répondre à vos remarques.


 


Il est paradoxal que David Monniaux fasse de la connaissance de l'identité de la personne qui intervient sur un blog, ainsi que de la connaissance de ses qualités, de sa formation, de ses
diplômes, et même de son statut universitaire au minimum la condition pour lui accorder quelque crédit et pouvoir admettre ses arguments dans une simple discussion informelle.


 


Il prétend que la condition de la confiance  [pourquoi confiance au lieu de s'en tenir à ses arguments, alors qu'on est dans un débat ?] qu’il pourrait lui accorder est qu'elle
avance ses titres et qualités afin de pouvoir  considérer ce qu'elle écrit comme fiable : autrement dit il impose un critère qui n'est valable que pour une publication
scientifique ou pédagogique, de type encyclopédie par exemple, alors que ce critère n’est justement pas exigé sur WP.


 


Quelle arrogance vis-à-vis de son interlocuteur. Et quel culot à inverser ainsi les obligations de chacun.


 


Dans le cas où les références des auteurs devraient être données, pour rédiger une encyclopédie fiable, il récuse ces mêmes critères et soutient que les rédacteurs de WP n’ont eux, besoin de ne
donner aucune référence de ce qu’ils connaissent et de leurs capacités.


 


Vous devez lui donner vos titres pour avoir le droit d’écrire sur son blog et qu’il daigne répondre à votre question ou suggestion, mais c'est exactement le contraire qui se passe sur WP et le
contraire de ce qui s'énonce dans ce cas comme un principe . A WP peu importe la qualité de la personne, les diplômes, le métier et l'identité de ceux qui écrivent WP . Tout au contraire le pari
de WP est qu'un ensemble d'anonymes sans qualités et aux références inconnues est toujours meilleur que d'autres auteurs connus aux qualités avérées.


 


Un auteur rédigeant une encyclopédie  n'a pas à rendre publiques ses qualités, mais un intervenant sur un blog le devrait ! ! !


 


Il est également paradoxal d'afficher un tel mépris pour les profs, comme il le fait dans son post de blog. Cette personne est prof mais semble-t-il déteste les profs et les institutions où ils
exercent. Il les accusent de manquer des qualités et de la culture qui les rendraient aptes à juger WP. Eux qui représentent la profession  qui lit le plus, va le plus au
cinéma, au théâtre, au musée, s'informe, fait des voyages culturels (les statistiques sont sur ce point sans équivoque). Ils sont la catégorie qui instruit le plus ses enfants et accorde le plus
d'importance aux études, il les dépeint comme nuls et les rabaisse. Alors que, inversement, les rédacteurs et acteurs réguliers de WP qui sont comme on l’a constaté des gens très jeunes et
surtout des passionnées d'informatique, de nouvelles technologies et de jeux video et de toutes les dernières innovations dans ces domaines et ils ont en général une sainte horreur des profs et
de l’école . de même ils méprisent les spécialistes qui tentent de corriger certains articles car ceux-ci sont jugés comme prétentieux, donneurs de leçons et usant d'arguments d'autorité du fait
qu'ils prétendent rectifier les rédactions fausses, souvent préférées des wikipédiens qui veulent les maintenir car elles coïncident avec leurs opinions, quand ce ne sont pas carrément les thèmes
d'extrême-droite que ceux-ci admettent sans problème, sont supposés avoir toutes les qualités requises pour rédiger une encyclopédie -que les lecteur est invité à vérifier par lui-même sur
tout  ce qu'elle publie.


 


C'est une inversion complète et on se demande comment on peut se consacrer à faire l'éloge d'une encyclopédie non fiable et à vérifier sur tout jusqu'au moindre détail.


 


Le  critère universitaire et la possibilité de témoigner d'un statut universitaire est à propension variable. Il est exigé comme preuve de fiabilité des interlocuteurs dans des
conversations informelles sur son blog, comme elles le sont sur tous les blogs, mais devient inutile pour rédiger une encyclopédie.


 


Ce critère devient une référence obligée  quand l'interlocuteur du blog ne peut en témoigner pour lui-même, car il n'est qu'étudiant et écrit sous pseudonyme, mais ce n'est plus
une référence quand il s'agit de "profs inconnus" car leur qualité de prof est jugée nulle, insuffisante pour s'exprimer sur WP, mais aucune qualité scientifique ou universitaire est la règle
normale des rédacteurs de WP et justifiée par ce prof aux critères étonnants.


 


 


Cela ne revient-il pas à jouer sur tous les tableaux et à inverser les critères au gré des besoins du moment  et selon l'interlocuteur ?


 


Et de la part  d’un prof comme D.Monniaux c’est plus que paradoxal.


 


Ce qui  est bien sur WP, l'anonymat, devient ailleurs négatif, et de même, les qualités des profs et des diplômés sont ou exigées ou méprisées selon les cas et les besoins de
l'argumentation.


 


Cela est plus que paradoxal et dénote une bonne dose de mauvaise foi.


 


 



sonata 18/01/2011 14:06



Il est surtout étrange de voir une personne partisane du discours populiste made in wikipédia incluant de par son fonctionnement la négation de la valeur des diplômes et compétences réclamer ces
mêmes diplômes dès lors qu'il s'agit de critiquer wikipédia. C'est un peu l'église qui se fout de la charité, un beau double discours en somme.


Pareil bien entendu pour l'anonymat, que l'on utilise et critique tout à la fois, selon les circonstances et l'argumentation déservie. On appele cela le pragmatisme il me semble...


Car en usant de tels procédés, on évite le débat de fond, ce que l'on cherche car on le sait gênant, et bien conscient de cela, on le contourne de manière plus ou moins habile.



alithia 23/12/2010 20:49



Facile ou pas, je n'en sais rien. Plus exactement sur le plan logique c'est facile, certes, mais sur le plan du réel la diffamation et le discrédit sont ce qu'ils sont et l'espoir y est inscrit
que la calomnie laisse toujours des traces.  Quant au fond il faut bien voir que lorsque ce Monsieur a un désaccord, en guise de réponse, il n'a pour seule réaction, systématique, que de
tenter de discréditer la personne et pour cela il ne recule pas devant calomnie et diffamation .


 


Ce qui le juge.


 


Mais ne sous-estimez pas la faute néanmoins, même s'il n'en finit pas de se dévoiler à force de les accumuler jusqu'à se ridiculiser tant c'est incroyable de la part d'un personnage qui se
présente comme responsable et porte-parole d'une institution appartenant à un immense rédeau mondial sur internet, même si on sait bien que Wp-Wm sont loin d'être  toujours très cleans.


 


Une fois encore accuser quelqu'un qui est parfaitement reconnaissable, de fautes relevant du pénal , à la cantonade, sans même citer le moindre élément de contenu supposé justifier de telles
assertions, est accablant pour celui qui use de telles méthodes et est, sur le plan juridique, une chose particulièrement grave et que la loi proscrit.   En un mot , un délit. Cela
mérite d'être souligné.


 


Le ridicule d'un personnage est une chose. Une infraction à la loi en est une autre.  La volonté de nuire peut s'y combiner.


 


 



alithia 23/12/2010 12:28



Ce n'est pas un argumentaire, c'est une attaque en règle uniquement constituée de coups bas : le contenu de ses attaques est proprement incorrect et peu respectueux des conventions de civilité et
du droit.



sonata 23/12/2010 19:07



Attaque par ailleurs plutôt facile à parer...



alithia 22/12/2010 09:47



Permettez Sonata encore un mot.


Permettez que, en quelque sorte je passe par votre blog pour répondre à David Monniaux puisque vous avez fait ici état de ses propos et puisqu'il m'est impossible de répondre sur son blog où je
suis interdite tout simplement -la réciproque n'étant pas vraie, bien entendu, car  il peut écrire sur mon blog et l'a fait à de multiples reprises, librement, mais à wikipedia, comme vous
l'avez rmarqué, on a une conception de la liberté et de la liberté d'expression qui n'est pas celle qui existe dans la société. 


 


Sachant que je suis la 1° visée par cet article que, personnellement, je trouve immonde, y compris par ses manières détournées pour ne pas me nommer même si tout le monde peut me reconnaître,
ainsi qu'Altshift et que David Monniaux ne m'accorde pas de droit de réponse, pas plus sur son blog que sur wikipedia, en bon petit wikipédien représentant de cet esprit si particulier qui
s'assoit sur le plus élémentaire de la correction et du droit à la fois.


 


Ce n'est pas que j'utilise votre blog, mais il est le seul espace où se trouvent ces propos de D. Monniaux et la seule voie par laquelle je peux répondre. Je vous devais ces explications et je
suis certaine de votre compréhension.


 


Un mot encore donc, et en résumé.


 


Comme Alshift je ne dirais pas des arguments de Monniaux qu’ils sont décevants, je dirais qu’ils sont non seulement inconsistants car ce ne sont pas des arguments, ce sont des faux-fuyants qui,
en effet, se contentent de nier toute validité aux points de vue critique, au motif même qu’ils sont critiques, ce qui les discrédite aussitôt ; mais je dirais que ce sont des attaques déloyales
, car contournées, visant des personnes qu'il ne nomme pas, et pour cause : ces accusations sont énormes et il serait bien en peine d'en citer la moindre trace .


 


Où sont les chantages et toutes les accusations de fautes relevant du droit pénal que David Monniaux peut citer me concernant et concernant Altshift -pour autant que ce dernier serait visé ?-


 


On ne profère pas de telles accusations contre des personnes reconnaissables sans se mettre en tort avec la loi. La calomnie et la diffamation ne sotn pas loin, pour demeurer dans l'euphémisme.


 


Non ces propos de David Monniaux en défense de wikipedia et en rejet -et non réfutation- des critiques adressées à celle-ci ne sont pas décevants, ils sont déloyaux dans leur forme et
franchissent une ligne rouge dans le fond.


 


Voilà ce que je devais ajouter à votre commentaire, et je vous remercie pour  votre aimable compréhension de ce que peut signifier liberté d'expression dans nos démocraties et droit de
réponse (et son refus);


 


Alithia


 


 



sonata 22/12/2010 21:48



Bien sûr, je vous permets


Je doute cependant que Monniaux passe par ici très souvent. Peu de chance même.


Oui, j'ai constaté cette censure sur wikipédia, le jour où j'ai tenté d'introduire sur ma page d'utilisateur un lien vers votre blog. J'ai eu droit à un beau message d'erreur disant en substance
que je tentais d'insérer un lien mis sur liste noire. Belle mentalité. J'ai également pu constater que Monniaux par contre avait le droit de parole sur votre blog, ce qui paraît légitime. Mais
bon, je suppose que les wikipédiens (les plus acharnés s'entend) trouvent normal qu'eux aient plus de droits que leurs opposants. C'est tellement souvent le cas au sein de leur merveilleux petit
système qu'ils en oublient que celui n'est heureusement pas représentatif du monde réel, du moins pas dans nos démocraties occidentales.


Par décevant, j'entendais le fait que l'argumentaire de monsieur Monniaux était pauvre, et à vrai dire vraiment pas difficile à démonter. J'espérais presque mieux de la part d'une personne qui
est, à n'en point douter, intelligente. Maintenant sur le fond, il est clair que ça va bien plus loin que ça, et que je partage votre point de vue. Il n'y a pas grand chose à y ajouter je
crois...



alithia 21/12/2010 23:19



- mais de qui parle-t-il ? Cette généralisation est incroyable.


- ils = qui ?


- vous traduisez, Sonata, merci : les auteurs des critiques de wp.


 


- Ah bon , Assouline est anonyme ? les auteurs de wikigrill sont anonymes ?  les journalistes qui signent de leur nom ? les auteurs du bouquin "les encyclopédies vont-elles mourir ?"
sont-ils anonymes ? Et bien que pas anonymes, vous avez vu comment ils ont été reçus par David Monniaux ? Vous n'avez pas le droit d'écrire sur wikipedia sans mon autorisation leur a-t-il
signifié dans un bel élan. Vous n'avez pas demandé l'autorisation ? On bloque Sciences Po. en signe de rétorsion et on vous accuse d'"entrée frauduleuse dans un système protégé" (sic) Ce fut un
grand moment.


 


[vous avez dû voir la citation sur mon blog]


 


Vous n'avez pas le droit d'écrire sur wikipedia sans autorisation des responsables résume je crois sa pensée : toute critique de wikipedia est interdite.





C'est un 1° problème -non mais que croit-il ? on est pas en Union soviétique ni au moyen-Age où il fallait un imprimatur et un nihil obstat du Vatican pour publier ! il délire !- 


ça commence mal.


 


ça continue encore pire car pour sa "défense" qu'ajoute-t-il ?


 


- que ces anonymes menacent, exercent un chantage et accomplissent toutes sortes de forfaits relevant du droit pénal . Rien que cela


 


Alors là soyons clair : qui sont ces anonymes coupables de forfaits relevant du droit pénal ? Il y en a deux et seulement deux possibles, Altshift et moi -tous deux interdits de parole sur
wikipedia ET sur son blog.


 


Là pour le coup, pourquoi ne les nomme-t-il pas alors qu'ils sont facilement reconnaissables, ces anonymes ?  Car ce ne peuvent être qu'Altshift et moi ces anonymes, les autres n'étant aps
anonymes.


Et là pour le coup c'est clairement une diffamation envers Altshift et moi. Ce qui tombe sous le coup de la loi.


 


Comme il sait que ni Alshift ni moi n'aurions envie de perdre du temps ni suffisamment de  beaufitude pour défendre notre honneur de cette manière en allant porter plainte en justice contre
lui, il jette ses accusations graves -pour le coup c'est lui qui procède ainsi- et diffamatoires sur le mode de la généralité sans nommer personne, mais les personnes sont parfaitement
reconnaissables.


 


Que ce soit clair je ne saisirais pas la justice pour les dérapages inconsistants d'un tel personnage qui n'en mérite pas tant, quand bien même seraient-ils clairement diffamatoires : chantages,
menaces etc. ne sont pas les plus minces des torts qu'on peut reprocher à quelqu'un.


 


- Cela dit, il est facile de rappeler, suite à cette grotesque réaction qu'il a eue parce que des étudiants de Sciences Po avaient osé écrire sur wikipedia autre chose que des éloges que, au même
moment, moi qui étais la seule anonyme dans l'histoire et pas encore la seule à être anonyme avec Alshift, sa réponse à mes critiques a été un acte : blog mis sur liste noire plus accusations de
développer des thèses conspirationnistes. Rien que cela.  Toujours sur la même page wikipedia où il a réagi par ses menaces, adressées aux étudiants de Sciences Po. de les traîner en
justice  pour "entrée frauduleuse dans un système protégé" ; tiens ? des menaces ? Mais d'où viennent-elles sinon de lui-même, le Grand Accusateur ?


 


En vérité le seul à avoir menacé c'est David Monniaux, en formulant qui plus est à l'encontre de ces auteurs une accusation de délit extrêmement grave et très sévèrement puni, qui n'a strictement
rien à voir avec le fait de modifier wikipedia, système ouvert à tous et non système protégé -ce qu'est une banque de données de la Sécurité sociale, ou des banques par exemple- dans lequel il
est interdit d'entrer.


 


De quel côté sont les accusations, menaces et autres propos diffamatoires, envers les étudiants de Sciences Po et les anonymes qui osent ciritiquer wikipedia ?


 


Les auteurs de l'ouvrage, menacés, ainsi qu'Assouline et la direction de Sciences Po. égalemetn menacés,  se sont évité le ridicule de chercher à se faire donner raison par la Justice en lui
signifiant ses torts.


 


- Le reste n'est qu'enfantillages ridicules. Ne mérite aucun commentaire.


 


Mais ce qui parachève le message et l'esprit wikipédien, et qui une fois encore désigne les deux mêmes anonymes comme étant clairement Altshift et moi, est ce petit paragraphe sur les exclus de
wikipedia, frustrés et gnia gnia gnia, couplet habituel servi une fois encore et systématiquement à Altshift et à moi.


 


Bref la défense de wikipedia par David Monniaux c'est l'attaque des personnes avec des moyens déloyaux que réprouve le droit.


 


Mais à part cela "ils" le persécutent personnellement quand ils parlent de wikipedia et de ses défauts,  et "ils" sont tous méchants et lui il est absolument impeccable la preuve : à des
critiques adressées à wikipedia, soit des idées  qui concernent wikipedia son système, ses règles, son équipe de surveillance, ses rédacteurs incompétents, voyez à quel niveau il se place et
en quoi consistent ses réponses.


 


 


 



sonata 22/12/2010 21:34



Dans l'échange que j'ai eu avec lui, monsieur Monniaux m'a paru courtois. Néanmoins, ce n'est pas allé bien loin et j'ai pu voir sur votre blog que ses pratiques l'étaient moins. Et il est clair
que cette manie de censurer à tout va et de menacer en invoquant le droit pénal fait froid dans le dos.


Mais je vous rejoins lorsque vous dites que vous ne perdrez pas (plus) votre temps avec lui: il s'agit manifestement d'un dialogue de sourd (ou plutôt d'un non dialogue) qui a largement dépassé
ce stade. C'est pourquoi personnellement je n'ai pas insisté sur son blog et ai préféré laisser tomber.


Comme nous l'avions déjà dit sur votre blog, il est inutile de perdre encore du temps ne serait-ce qu'à répondre à ces gens, de toute façon on ne les fera pas changer d'avis. Au final, on en
revient à répéter toujours les mêmes choses, et ça en devient presque lassant. Les "fanatiques" ne prennent même pas la peine de lire ce que vous pouvez leur répondre.


Personnellement, je vois plus mon blog comme une mise en garde pour ceux qui ne connaissent pas grand chose du fonctionnement de wikipédia et partent avec un appriori positif à son égard. Je me
doute bien qu'il est probablement impossible de convertir un fervent partisan qui croit dur comme fer à l'idée que wikipédia serait une encyclopédie. Et à vrai dire, ce n'est pas mon problème. Si
par contre un élève, ou une personne un brin utopique, peut passer via mon blog et se rendre compte des travers de wikipédia, alors ça me suffit.


Et c'est ce que j'ai eu personnellement: il y a 4 ans, j'ai tout d'abords été séduit. Il faut dire que je n'intervenais pas sur des sujets chauds. Mais malgré ça, certains points
m'interpellaient, sans plus. Puis je suis tombé par hasard sur cette analyse
qui m'a ouvert les yeux, et m'a renvoyé vers votre blog. Si l'une ou l'autre personne peut faire la même chose grâce à mon travail, alors c'est pour moi une victoire suffisante qui vaut largement
la peine que l'on se batte pour elle.


Les pratiques de Monniaux concernant Assouline sont proprement scandaleuses, mais pas étonnantes.


Quant à l'allusion habituelle à la soit-disant frustration dont découlerait toute critique de wikipédia, elle dégouline tellement de populisme qu'elle en est presque caricaturale. A croire qu'ils
considèrent qu'une critique venant d'une observation objective est impossible. Mais je les comprends: à force de fonctionner à coups de principes comme la neutralité, on en vient à oublier que
certains sont encore capables de raisonnement. J'ai pu remarquer la même chose me concernant (à savoir des suppositions concernant mon éventuelle éjection de "l'encyclopédie" ayant motivé mes
critiques actuelles), mais de manière assez surprenante sur des pages d'utilisateurs en contact avec monsieur Boissière.


Populisme, c'est la trame de fond de tout ce système. Depuis ses règles de fonctionnement niant toute importance aux compétences intellectuelles jusqu'à sa défense, lorsqu'il s'agit d'invoquer un
complot extérieur auquel serait inévitablement liée toute critique, ce qui va de paire avec la négation des facultés de raisonnement et d'analyse.



Présentation

  • : Sonata
  • Sonata
  • : Tout simplement quelques pages pour présenter mes points de vues et opinions sur divers sujets, tant du domaine historique que politique à ma modeste échelle.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories