Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 17:51

  Probablement l'un des seuls articles personnels que je publierai sur ce blog, car l'étalage de vie privée sur le net me répugne. Cependant, je ne peux m'en empêcher cette fois, simplement dans l'espoir qu'une perte ne sera pas vaine. 

 

« Bonsoir aux quelques amis que j'ai sur facebook. On m'a dit à maintes reprises ces derniers temps que je devais vivre avec mon époque. Laissez moi donc vous dire au revoir de la manière dont celle-ci fonctionne, soit à travers quelques pixels. J'ai appris une mauvaise nouvelle à quelques uns d'entre vous. Ceux-ci comprendront un peu mieux mes choix. Pour ce qui est des autres, et bien, j'imagine que le bouche à oreilles aura lieu mais pour le moment je vais vous fournir une autre explication. Nous nous forçons à vivre dans un monde que nous n'aimons pas. La raison est simple. On se dit simplement que l'on ne peut rien changer. Mais avouez, changer serait renoncer à des choses qui apparemment vous sont devenus indispensables. Mais je ne m'attarderai pas à critiquer une société qui finalement l'est suffisamment même si c'est d'une façon plutôt passive. Non, je viens juste vous signaler qu'en dehors de cet écran qui se tient devant vous, qu'en dehors du plus petit que vous avez dans votre poche, qu'en dehors de tous ses bars dans lesquels on décide de se consumer, et bien votre voisin, dans vos connaissances, dans vos amis, dans votre famille, quelqu'un a peut-être besoin de vous. Il a besoin d'une présence, plus que de mots. J'avais besoin de quelqu'un qui a fait ses choix. Je les comprends, et autant me l'avouer, je suis plutôt fier d'elle. J'espère juste qu'elle n'aura jamais à les regretter. Enfin soit, laissez moi vous remercier. Chacun d'entre vous. Je n'ai pas probablement pas été fort proche de tout le monde mais, vous avez tous d'une certaine façon partagé ma vie. Juste pour ça merci. Je suis content de vous avoir connu. Pour ma part continuer est impossible. J'ai essayé de m'intéresser à la vie comme j'ai pu mais il faut croire que je me suis trompé de valeurs en commençant. J'ai choisi celles qui n'ont plus leur place parmi nous. Alors bon courage pour la suite. Ca ne va pas être facile mais bon, il faut croire que ca ne l'est pour personne. Voici l'horreur de ce monde. Adieu. Je vais boucler la boucle correctement. Enfin, espérons-le. »

Ce texte n'est pas de moi, mais d'une connaissance. Je ne peux pas vraiment parler d'ami, car nous n'étions pas si proches, même si je l'ai tout de même côtoyé de près ou de loin ces 8 dernières années. Le garçon qui a rédigé cela sur facebook s'est donné la mort hier. Anthony Di Tavi fêtait son vingtième anniversaire en ce jour. Si certains de ces proches lisent ceci et en sont choqués, je m'en excuse d'avance. Le but n'est certainement pas de verser dans le voyeurisme, et je ne vais pas leur faire l'insulte de prétendre que c'est « pour ne pas l'oublier », alors que la majorité de mes lecteurs ne l'ont même jamais croisé. Je pourrais dire de son texte qu'il l'a lui-même rendu public en le mettant sur internet et que par conséquent je ne fais rien de plus, mais ce ne serait qu'une piètre excuse ne justifiant en rien cet étalage. Non, pas de ça. Si je le recopie ici, c'est simplement pour perpétuer une part de son message, à savoir « votre voisin, dans vos connaissances, dans vos amis, dans votre famille, quelqu'un a peut-être besoin de vous. Il a besoin d'une présence, plus que de mots. ». On croit toujours que ça n'arrivera qu'aux autres, puis un jour on se prend ça en pleine gueule, on réalise que l'on aurait peut-être dû agir plus tôt. Cela n'aurait probablement rien changé, voilà ce qu'on se dit pour se rassurer, cependant on ne le saura jamais, et maintenant il est trop tard pour se poser la question.

 

Je ne vais pas m'étaler ici sur l'aspect « artificiel » de nos sociétés, où le fait d'avoir des centaines d'amis virtuels cache bien mal la réalité, à savoir la relative pauvreté de ces relations. Si un vrai malêtre peut en découler, cela ne suffit en rien à expliquer une issue aussi terrible, et cette vision est tellement réductrice qu'elle en serait presque caricaturale si elle n'exprimait un aussi profond désespoir de la part d'une personne aujourd'hui disparue. Ce n'est pas aussi simple, et à coté de ça il y a aussi de vraies amitiés, sincères, et des gens réellement bons sur lesquels on peut compter. Personne cependant ne peut lui reprocher cette interprétation, s'il la ressentait tel quel.

 

On ne peut pas supporter seul la misère du monde, mais en posant chacun sa pierre on peut bâtir un édifice solide, par la somme de petits gestes paraissant anodins. Un retour à certains valeurs plus « simples » et moins théâtrales ne serait sans doute pas du luxe. Je crois que c'est le message qu'il aura voulu nous laisser, et le meilleur des hommages que l'on puisse lui rendre est de perpétuer ses paroles au delà de sa mort, en espérant par là même faire en sorte que celle-ci ne soit pas totalement vaine, même s'il s'agit d'une bien maigre consolation n'effaçant en rien pareille perte.

 

Même si ce n'était sans doute pas la meilleure des décisions, je la respecte. Elle a dû lui demander pas mal de courage, et personne ne pourra le qualifier de lâche pour ça. Ce d'autant plus que ses derniers soucis auront été ses proches et leurs douleurs, comme dans un élan d'altruisme final. Ainsi qu'un message d'amour, d'ouverture, et assez paradoxalement d'espoir, comme ultime héritage.

 

Si une chose doit ressortir de cette tragédie, par delà la douleur, c'est bien celle-là: « Il a besoin d'une présence, plus que de mots. ». Parce que l'entraide et l'amour au minimum de ses proches est l'une des choses les plus importantes dans la vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by sonata - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Magdalena 05/02/2011 05:23



Tu me manques...


A notre parcours du combattant

di tavi jennifer 17/12/2010 15:43



bonjour je suis a soeur d'anthony je trouve cette page tres belle pourrais tu te mettre en contact avec moi sur face book s'il te plais marci


 


 


 


 


 



sonata 17/12/2010 16:56



Oui pas de problème, je fais cela de suite.



Céline 12/12/2010 17:37



Tu as bien raison.


J'espère qu'il est mieux là où il est à présent..



sonata 12/12/2010 17:49



je suis sûr au moins d'une chose: d'entre nous, c'est certainement lui qui souffre le moins aujourd'hui. Et par ailleurs, j'admire son courage. Si seulement les choses pouvaient toujours être
aussi simples...



Présentation

  • : Sonata
  • Sonata
  • : Tout simplement quelques pages pour présenter mes points de vues et opinions sur divers sujets, tant du domaine historique que politique à ma modeste échelle.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories